top of page

Le foetus

Cette posture fait partie de la famille des flexions.


Assez facile à placer et à tenir, le fœtus permet d'obtenir de très bons effets sur l’ensemble des organes. c’est sur le ventre et le bas ventre que son action est la plus forte.


1. en appui sur le sol avec les mains et les genoux (à 4 pattes), engagez lentement les fessiers sur les talons, si les articulations des jambes ne sont pas assez souples, placez un oreiller ou un tapis sous les fesses.


Puis descendez vers l’avant pour mettre en contact le ventre et les cuisses. Placez les poings l’un sur l’autre pour poser la tête sur les poings. s'il y a trop de pression sur le ventre, écartez un peu les genoux pour que la pression sur le ventre soit acceptable.




2. si vous êtes suffisamment à l’aise, placez les fessiers en appui sur les talons

maintenez les genoux en contact, posez le front sur le sol devant les genoux et engagez les

bras le long du corps, les paumes des mains tournées vers le ciel.Puis pour augmenter la pression sur l’abdomen il y a deux possibilités :



3. soit vous placez l’avant bras droit entre le ventre et les

cuisses,




4. soit vous placez les poings en contact l’un contre l’autre

et vous mettez les les poings entre les cuisses et le ventre.


Le Foetus est souvent utilisé comme position de repos et c’est vrai que cette posture est très relaxante, mais on peut aussi faire le fœtus pour son action sur le ventre.



  • Tenir / arrêter la Posture

Pour les plupart d’entre nous cette posture est assez facile à placer, profitez de cet avantage pour bien contrôler votre décontraction et votre immobilité corporelle. comptez mentalement une bonne trentaine de respirations ou 3 minutes environ de tenue pour cette posture. le souffle peut être placé de différentes façons selon le confort et l’objectif. Dans un premier temps placez une respiration naturelle, comme l’abdomen est forte- ment comprimé il n’y a pas beaucoup d’espace pour la respiration. Dans un deuxième temps placez sur les zones latérales et arrière du tissu pulmonaire, une respiration très confortable avec autant d’amplitude que possible. Puis pour augmenter le travail sur l’abdomen, placez le souffle au niveau du ventre, toujours en faisant attention que la respiration soit suffisamment agréable. une fois la posture terminée utilisez la posture de la planche comme contre posture, pour une bonne dizaine de respirations.


  • Les effets

Sur le squelette

cette posture permet de bien détendre la zone lombaire et la pression sur les chevilles et les genoux augmente l’amplitude de ces articulations.


Sur les muscles

lorsque vous êtes confortable dans cette posture, vous devez placer une décontraction musculaire générale y compris sur le visage. c’est l’une des rares postures qui permet un bon repos musculaire. elle est très efficace pour dégager les tensions sur la nuque, les trapèzes, les épaules et le bas du dos.


Sur les organes

c’est une posture relativement facile à faire et à tenir et qui à une action très puissante sur l’ensemble des organes, surtout avec ces variantes (bras droit ou poings au niveau du ventre). la pression sur l’abdomen permet un drainage puissant sur les organes du ventre et toute la masse sanguine qui n’a plus de place au niveau de l’abdomen se reporte sur le haut du corps et la tête. lorsque vous n’avez pas beaucoup de temps pour votre pratique cette posture tenue 5 bonnes minutes permet d’obtenir de bons effets sur les organes et la santé en général.


  • Ne pas pratiquer

après les efforts intenses attendre que le souffle revienne à la normale, attendre au moins 3 heures après les repas, en cas de crise d’hémorroïdes, de sciatique, ou d'hypertension.


  • Contre indication

Problèmes importants sur les organes du ventre, hernies abdominales et discales, hyper tension chronique (pratiquer la version avec les poings sous la tête pour placer le cœur et la tête au même niveau), attention en cas de problème de ménisques et des ligaments croisés n’hésitez pas à placer un appui sous les fessiers pour soulager la pression sur les genoux.


Par Jean-Louis et Francis Gianfermi, École Yoga Sankara


371 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nouvel article: "Les Bandhas"

Les Bandhas Traditionnellement on traduit bandha par ligature ou contraction, elles nous permettent de créer des pressions et des dépressions dans des zones précises du corps. Les bandhas font parties

Qu'est-ce que le Yoga ?

Le terme Yoga est traduit généralement par joug, joindre, unir, relier. Si nous essayons de comprendre ce que cela veut dire d’un point

Comentários


bottom of page